La néophobie alimentaire : quand bébé refuse les nouveaux aliments par peur.

Très courante chez les enfants entre 18 mois et 6 ans, près de 50% des enfants passent par une phase de néophobie alimentaire. D’où vient la peur des nouveaux repas et comment faire face aux « j’aime pas ça » ? Les conseils Cabriole Bébé pour vous aider.

Qu’est-ce que la néophobie alimentaire ?

La néophobie alimentaire est un sentiment de peur face à un nouvel aliment. Les enfants se montrent alors réticents à manger et le trouveront mauvais, s’ils acceptent de le goûter. Le plus souvent, cette peur survient entre 18 mois et 3 ans et peut durer quelques mois, voire quelques années.

Quelles sont les origines de cette peur ?

Les études en pédiatrie mettent en lumière deux causes principales.

La peur des risques :

Les enfants recherchent avant tout la sécurité. Tout nouvel aliment est alors perçu comme une prise de risque et jugé potentiellement dangereux. Il s’agit d’un réflexe de la peur de l’empoisonnement, plus ou moins développé d’un enfant à l’autre.

L’âge du « non » ou l’affirmation de soi :

La néophobie alimentaire se développe généralement entre 2 et 3 ans, en plein « âge du non ». Durant cette période, l’enfant cherche à s’affirmer en montrant qu’il est capable de choisir et de décider seul. Le refus alimentaire est alors une manière de s’exprimer.

Quels sont les signes de la néophobie alimentaire ?

Avant de manger En acceptant de goûter Chez les tout-petits
Examine les aliments
Joue avec sa fourchette
Refuse la nourriture
Mâche longuement
Grimace ou recrache
Refuse d’ouvrir la bouche
Détourne la tête
Repousse l’assiette ou jette la cuillère

Quelle attitude adopter en tant que parents ?

Les enfants ont besoin d’être rassurés avant tout. Le repas, qui est un moment convivial, doit pouvoir le rester. Pas de punition, ni de chantage, ni de haussement de voix, car ces méthodes risquent d’être contre-productives. En effet, elles font redouter le moment du repas aux enfants et peuvent rendre ainsi plus difficile l’acceptation des aliments.

Quelles sont les astuces pour faire passer la néophobie alimentaire ?

La familiarisation des aliments :

N’hésitez pas à présenter plusieurs fois un même aliment, même si celui-ci n’a pas été bien accueilli la première fois. La clé ? S’armer de patience et ne pas les exposer trop souvent à cet aliment (1 fois par mois semble être suffisant).

Préparer le même repas pour tout le monde :

En montrant que vous mangez avec enthousiasme et appétit, les enfants prendrons exemple sur vous. Rassurés et piqués par la curiosité, les petits seront tentés de goûter à leur tour.

Faire découvrir les aliments aux enfants de manière ludique :

Mettre les enfants au contact des aliments, de diverses manières, contribue à les faire accepter plus facilement les nouveautés. Cuisiner ensemble, faire des dégustations, créer son potager … sont autant d’activités qui permettent d’éduquer les enfants et de les rassurer.

La néophobie alimentaire est une étape du développement de l’enfant. Plus un aliment est goûté et plus il aura des chances d’être accepté !

Voir aussi : La diversification alimentaire, comment ça marche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *